dans Uncategorized

C’est le roman d’une vie. Aimer par dessus tout. Vivre jusqu’au bout et aimer encore. Parcourir, avec la Terre à 60 000 kilomètres à l’heure, la vie. La vie qui me somme d’être. L’énergie qui ne meurt jamais, qui se transforme et poursuit sa course dans un mouvement qui fait ciller l’éternité.

Je participe à la vie. Avec la conscience je participe à la création du monde.

Ecrivez

Commenter