dans Poésie

Un cil

Tu as laissé un cil dans la nuit posé comme un sourire. Tu as frémi dans mon coeur fragile comme une seule flamme. J’ai dormi sur cette courbe avec le souvenir au réveil d’avoir frôlé ton âme.

Ecrivez

Commenter